Des nouvelles de la police à Nantes

Des compagnons de lutte – la presse locale parle de ZADistes – ont voulu aller récupérer quelques denrées périmées au Super U de Carquefou mercredi soir : les flics les ont choppé, jeté en Garde à Vue pendant de longues heures, et mis en examen. Cette sale crapule de procureur – qui n’a visiblement rien d’autre à foutre – déclare à la presse qu’une “information judiciaire” est ouverte. (Sources : Presse Océan et Ouest France d’aujourd’hui 13 juin).

Récupérer un peu de bouffe dans une poubelle est visiblement plus grave pour messieurs les magistrats que mutiler les manifestants, vendre des armes ou détourner des millions d’euros.

Des minots de 13 ans avaient été pris en chasse par la police en mai 2012 suite à un vol de bagnole. Les flics nantais n’ont rien trouvé de mieux que de former un étau sur un pont pour les arrêter. Un des gars a pris peur et a sauté dans la Loire. Son corps a été retrouvé quelques jours plus tard.

On apprend aujourd’hui que ses potes prennent de la prison ferme à l’issue d’un procès à huis-clos, soit-disant pour avoir blessé des flics. Entre les lignes de la presse locale, on comprend que les flics ont bien fait morfler les gamins arrêtés. “[lors du procès] Les prévenus ont laissé s’exprimer leur rancœur, leur colère. Car la confrontation avec les policiers ne s’est pas passée au mieux”. (Source : Ouest France du 13 juin). Courage à eux.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Les flics responsables du décès et tous les autres qui tuent et mutilent, quant à eux, paradent dans nos rues.

Juges et flics : attention à vous car votre sale monde touche à sa fin.