Le comique du jour : Philippe Grosvalet, président PS du Conseil Général de Loire-Atlantique.

Ce socialiste est depuis des années, avec son ami Jacques Auxiette, un violent défenseur du projet d’aéroport et des opérations militaro-policières qui en découlent.

Aujourd’hui ce charmant homme de gauche, à l’approche d’échéances électorales, publie une tribune instrumentalisant la mort de Rémi Fraisse et appelant au “dialogue démocratique”.

http://www.nantes.maville.com/…/actudet_-notre-dame-des…

Entre autres pépites :

« Aucun projet ne peut-être bâti sur la violence. »

« Il n’est pas concevable de s’en remettre remettre uniquement à la force. […] C’est aussi cette conception de la démocratie qui doit distinguer un gouvernement de gauche d’un gouvernement de droite. »

Les dizaines de blessé-e-s et inculpé-e-s de la lutte anti-aéroport que ce soit sur la ZAD ou à Nantes en rient encore.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.