Nantes : nouvelle hausse des tarifs de la TAN au 1er juillet

Après avoir installé des caméras dans toutes les rames, expérimenté une milice privée de contrôleurs, la TAN, régie de transport semi-privée de la métropole socialiste, continue de faire exploser ses prix. Elle s’aligne sur les plus élevés de France.

On ne compte plus les contrôles de tickets qui dégénèrent et sont présentés comme des “agressions de contrôleurs” dans la presse locale. À la clef : un passage au tribunal pour les plus pauvres, celles et ceux qui n’ont pas les moyens de se déplacer.

La TAN travaille en étroite collaboration avec la police, que ce soit lors de manifestations ou au quotidien, notamment pour dénoncer des sans-papiers.

Transports gratuits pour toutes et tous !

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.