À Nantes Angela Davis évite la récupération

Angela Davis, militante révolutionnaire, Black Panther, incarcérée en 1970 pour son combat, est de passage à Nantes ces jours-ci. Elle est invitée d’honneur de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions.

Jamais en retard d’une récupération, les barons socialistes locaux se sont emparés de l’évènement. Joahanna Rolland, maire de Nantes qui mène dans sa ville une guerre acharnée aux pauvres, aux immigrés et à celles et ceux qui luttent a donc remis la “médaille de la ville” à la militante antiraciste et anticapitaliste américaine.

Ce qui n’a pas empêché cette dernière de prendre la parole contre les flics et le racisme, et en particulier les violences de la police française. Oui, la police de Valls qui tue, mutile et expulse.

Un rassemblement contre le racisme d’État s’est improvisé sur place.


Article et photo de Presse Océan ici, on repère même une casquette de Préfet :

http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-nantes.-esclavage-le-message-contemporain-d-angela-davis_loc-2765368_actu.Htm

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.