Contre Macron et son monde, toutes et tous dans la rue


Loi Travail XXL, ordonnances, baisse des APL, état d’urgence dans le droit commun, commande de grenades, attaque de la fonction publique … Le gouvernement Macron multiplie les agressions sur tous les fronts, avec une arrogance inouïe. Il y a quelques jours encore, le président insultait à nouveau des manifestants en les accusant de « foutre le bordel ». L’objectif est clair : c’est une véritable stratégie du choc, une guerre sociale éclair pour mettre à terre les résistances dès le début du quinquennat. Macron a d’ailleurs annoncé tranquillement qu’il comptait poursuivre ses offensives lors de son allocution télévisuelle.


Le 12 septembre, 500 000 manifestants étaient dans les rues, dont plus de 15 000 personnes à Nantes emmenées par un grand cortège de la jeunesse. Le 21 septembre, nous étions 10 000 dans les rues pour une manifestation mémorable : un cortège composé de syndicalistes, d’étudiants, de lycéens faisait reculer la police et construisait un « mur de la résistance » au milieu d’une route !

Le 10 octobre, 10 000 manifestants défilaient à nouveau, avec, en guise de point d’orgue de la journée, la construction en pleine rue d’une « maison du peuple » de plusieurs mètres de haut face à la préfecture. De nouveaux modes d’interventions s’expérimentent !

Prochain rendez-vous : jeudi 19 octobre, 14H, devant la Préfecture.

Propageons la révolte, construisons la victoire !

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don