2017 : Tout brûle déjà


Alors que 2017 touche à sa fin, on peut considérer que les 12 derniers mois ont été marqués par un retour à l’ordre social, électoral et politique. En France et dans le monde, tout brûle déjà. Résumé de l’année écoulée en 12 chiffres :


Photo : État de Washington en septembre 2017, des hommes jouent au golf pendant que le feu ravage la forêt
  • Les 500 personnes les plus riches du monde ont vu leur fortune augmenter de 23% cette année, pour atteindre plus de 5400 milliards de dollars en décembre 2017.
  • 40 millions d’esclaves dans le monde. Plus qu’il n’y en a eu entre le XVIe et le XIXe siècle. La notion d’esclavage moderne regroupe le travail forcé, qui concerne 25 millions de personnes et le mariage contraint – 15 millions. Mais ces chiffres sont sans doute en-deçà de la réalité soulignent l’Organisation mondiale du travail (OIT). L’économie capitaliste mondialisée est le régime le plus asservissant de tous les temps.
  • Plus de 7000 personnes sont mortes noyées en Méditerranée, sur les chemins de l’exil. C’est l’année la plus meurtrière connue à ce jour.
  • Cette année, entre 60 et 140 milliards d’animaux ont été abattus dans le monde pour satisfaire les appétits insatiables de l’espèce humaine.
  • Extinction de masse. La liste rouge mondiale des espèces menacées recensée par l’Union internationale pour la conservation de la nature a atteint le nombre de 25.800 espèces animales et végétales.
  • En France, 17 millions de mètres carrés sont dévolus aux surfaces commerciales. Un tiers de la surface d’une ville comme Nantes. La France se transforme en friches marchandes désertiques. Et les géants de la consommation comptent continuer à balafrer le territoire de leurs enseignes.
  • 4e place. La France est quatrième vendeuse d’armes au monde. Entre 2012 et 2016, le chiffre d’affaires du secteur de l’armement est passé de 4,8 milliards d’euros à 20 milliards d’euros.
  • Le seuil de 200.000 morts dans le cadre de la «guerre contre la drogue» a été franchi cette année au Mexique. Ce conflit, lancé par le gouvernement mexicain en 2006, a considérablement militarisé la société sans entraver le trafic de drogue. Il a permis au pouvoir d’écraser plus facilement ses opposants, à l’image des 43 étudiants de gauche disparus à Ayotzinapa en 2014.
  • De l’autre côté de la frontière, aux USA, où sont vendues ces drogues, 60.000 personnes sont mortes d’overdose, entraînant une baisse de l’espérance de vie dans la première puissance mondiale.
  • 315.000 visiteurs uniques par jour. C’est l’audience du site d’extrême droite Fdesouche. Son succès repose sur un principe simple : relayer tels quels les faits divers anxiogènes montés en épingle par les médias classiques. Cette technique révèle finalement les intérêts convergents entre la presse française et l’extrême droite. Les racistes n’ont même plus besoin d’écrire leurs propres contenus, ils se contentent de diffuser la production des médias officiels, qui partagent déjà leurs idées.
  • 350 millions d’hommes et de femmes sont sujets à la dépression dans le monde. Une maladie de masse. La manifestation du capitalisme dans nos vies, c’est la tristesse.
  • 140.000. C’est le nombre de policiers et de militaires qui seront mobilisés pour la soirée du Réveillon en France. Le chiffre d’un pays en état de siège.
Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.