Tendre BAC


«Si j’avais une grenade, je t’en mettrais deux dans la bouche»
«Je devrais te dessouder maintenant, comme ça je serais sûr que tu ne porteras pas plainte»
«Tu seras contente, tu passeras dans les émissions de faits divers à la télé»
Avec son arme braquée, il lui avait aussi promis de lui mettre « du plomb dans la tête ».
Un membre de la BAC de Nantes à sa femme.


Un article du Télégramme à lire ici.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.