“Affaire Loiseau” : symptôme d’un parti qui gouverne à l’extrême droite


C’est l’affaire du moment. La fameuse candidate aux élections Européennes présentée partout comme un “barrage à l’extrême droite”, était en fait une amie des fascistes. Cocasse.
Mais cette affaire n’est finalement qu’un détail, ou plutôt un symptôme, dans une ambiance plus générale.


Récapitulons, en deux ans de gouvernement Macron :

  • Des manifestants mutilés
  • Des milliers d’opposants arrêtés
  • Des journalistes fichés et enfermés
  • Surveillance généralisée
  • L’antiterrorisme pour faire taire les contestations
  • Des blindés et des militaires face aux manifestations
  • Les réfugiés traqués par la police
  • Un gouvernement qui laisse des milliers de personnes se noyer en Méditerranée
  • Le ministre de l’intérieur félicité par un groupuscule identitaire
  • Des lycéens éborgnés
  • Un barbouze violent à l’Élysée
  • La police dans les écoles
  • L’augmentation exponentielle des frais d’inscription pour les étudiants étrangers
  • Toujours plus d’argent pour la répression, toujours moins pour l’éducation

Macron n’a été élu QUE pour faire barrage à l’extrême droite. Depuis son élection, il en applique méthodiquement les idées.

Ne l’oublions jamais.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.