Paris : des écologistes non violents gazés et frappés


Chaque jour, on se demande où le cauchemar va s’arrêter en France. Chaque jour, la police repousse les limites de l’épouvantable.


La scène s’est déroulée ce 28 juin à Paris. Des militants pour le climat se sont assis par terre, sur un pont dans la capitale, pour alerter sur l’urgence climatique. Une action on ne peut plus non-violente et inoffensive, en pleine canicule.

Les CRS sont arrivés, et ont tout simplement asphyxié les militants assis en vidant leurs gazeuses sur eux. Comme s’il s’agissait de brumisateurs. Puis les ont molesté. La substance contenue dans ces gazeuses est un composé extrêmement concentré, très douloureux, qui peut gravement endommager la peau et les yeux.

Face à celles et ceux qui réclament de pouvoir vivre dignement, ou qui cherchent à préserver le vivant, une seule réponse du pouvoir : la violence. Encore et encore et encore.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.