«Manifestants nantais, n’ayez pas honte !»


Un texte écrit par des amis de Paris, pour répondre aux instrumentalisations et aux manipulations des autorités.


Voici quelques mots d’un prix Nobel de la paix, un certain Nelson Mandela : «La résistance passive non-violente est efficace tant que notre adversaire adhère aux mêmes règles que nous. Mais si la manifestation pacifique ne rencontre que la violence, son efficacité prend fin. Pour moi, la non-violence n’était pas un principe moral mais une stratégie. Il n’y a aucune bonté morale à utiliser une arme inefficace». Quelques années plus tard, Madiba récidive : “C’est toujours l’oppresseur, non l’opprimé qui détermine la forme de lutte. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’aura pas d’autre choix que de répondre par la violence.” […]

Alors à tous les Nantais présents samedi : n’ayez pas honte d’être descendus dans la rue. N’ayez pas honte si certains ont exprimé leur colère de façon violente. Ceux qui doivent avoir honte, ce sont ceux qui ont du sang sur les mains, et ceux qui les couvrent. Ou ceux qui laissent faire et ne s’indignent pas. Vous, vous êtes descendus dans la rue pour honorer la mémoire de Steve, pour demander justice. Jamais vous n’aurez à avoir honte de cela ! […]

La honte, c’est pour ceux qui tuent, qui blessent et qui s’enrichissent sur ce système.


Texte à retrouver ici.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.