Luxembourg : L’usine Euro-Composite part en fumée


Catastrophes en série !


Le pire a été évité de justesse hier mardi au Luxembourg .

6 jours après l’incendie de l’usine lubrizol à Rouen classée seveso, un incendie se déclare aux alentours de midi à l’usine Euro-Composite du site industriel Echternach au Luxembourg .

Cette usine n’est pas classée Seveso cependant, mais à quelques mètres seulement se trouve l’usine Cosmolux International S.A. classé Seveso haut risque.

Les habitants ont été appelés à fermer portes et fenêtre jusqu’à ce que l’incendie soit maîtrisé aux alentours de 15h30. L’administration de la gestion des eaux est sur site afin de vérifier la pollution générée par cet incendie.

L’incendie est pour l’heure maîtrisé et n’a pas touché l’usine voisine classé Seveso. Reste néanmoins le fait qu’en moins d’une semaine, deux usines sont parties en fumée, produisant une pollution majeure encore indéterminé pour celle de Rouen.

Incendie également dans une usine classé Seveso au sud-ouest de Rouen ce mardi 1 octobre .

Selon Christine Poupin, représentante CGT au sein de l’usine, il y a eu un incendie ce matin dans l’usine chimique Borealis, classée Seveso seuil haut à Grand-Quevilly, au sud-ouest de Rouen, qui a été «mise à l’arrêt» depuis 7h45.

Trois usines classées Seveso ont failli partir en fumée en moins d’une semaine. Les erreurs du passé ne leur servent pas de leçon, preuve en est avec cet énième incendie.

Qu’attendent-ils pour prendre toutes les mesures de protection des populations ? Mesures appliquées au moindre contestataire de cette politique mortifère.


Attendent-ils un nouveau Tchernobyl pour agir ?


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.