Il y a un an : premier décembre insurrectionnel


1er décembre 2018 : journée historique. Le soulèvement des Gilets Jaunes dure depuis seulement deux semaines. Ce samedi là, c’est l’Acte 3.


L’Arc de Triomphe est pris d’assaut. L’aéroport de Nantes est envahi. Des péages brûlent. Des dizaines de banques sont esquintées. Des voitures de police s’embrasent. La préfecture du Puy-en-Velay est en cendres. Des milliers de ronds-points et de routes sont bloquées. Plusieurs métropoles sont en révolte. Des hôtels particuliers sont envahis. À Paris, c’est l’insurrection : la police a perdu. La situation est hors de contrôle.

Il y aura un avant et un après. Dans les jours qui suivent : des blindés sont déployés dans les rues de Paris. Un hélicoptère se tiendra prêt dans la cour de l’Élysée à évacuer Macron. Des milliers d’opposant-es seront arrêté-es. Des lycéen-nes seront massivement mutilé-es et arrêté-es. La révolution sera étouffée par la force.

Une sélection d’images pour tenter de raconter cette journée hors norme où tout semblait possible.

À partir de quel moment une révolte devient révolution ?

Quand est-ce qu’une émeute devient une insurrection ?

Et maintenant, que fait-on ?

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.