Le zapping de la guerre sociale

Porte-paroles du gouvernement qui affirment que les grévistes “n’obtiendront rien”, appel à “automatiser” toutes les lignes de métro pour anéantir les grèves, ministre des transport qui part au soleil en pleine grève des transports, ancien ministre qui compare le travail des cheminots à ses loisirs de vieux bourgeois : c’est un vrai déferlement de haine de classe sur les écrans.

La stratégie du pouvoir est simple, elle s’inspire de ce qu’a fait Margaret Thatcher en Angleterre il y a 30 ans : briser la grève, et mettre à genoux pour longtemps les secteurs les plus combatifs du monde du travail.

Les éléments de langage volontairement arrogants et guerriers des communicants du gouvernement en attestent. Si la grève en cours n’obtient rien, il sera très difficile de relancer d’autres mobilisations, et Macron profitera de l’effet de sidération pour aller toujours beaucoup plus loin dans le saccage des droits de toutes et tous.


Il est donc vital de briser le gouvernement dès les semaines qui viennent


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.