Même le MEDEF est choqué par le gouvernement !


Les députés En Marche ont refusé d’allonger le congé parental en cas de décès d’un enfant


Jeudi, les députés Macronistes ont voté contre la proposition de faire passer de 5 à 12 jours le congé en cas de mort d’un enfant. La ministre du travail Muriel Pénicaud a osé déclarer que cela «risquait de peser sur les entreprises».

Peu après, l’ancienne Présidente du MEDEF, Laurence Parisot, écrivait sur Twitter : «Le MEDEF s’honorerait à demander un nouveau vote de cette proposition». Elle sera immédiatement suivie par l’actuel patron des patrons, le noble et très libéral Geoffroy Roux de Beyzieux : «tu m’a devancé de quelques minutes mais c’est une évidence et c’est lancé».

Voilà où nous en sommes. Le gouvernement Macron a atteint un tel niveau d’inhumanité, un tel niveau de mépris de la souffrance humaine pour privilégier l’économie, qu’il a réussi à choquer un groupe patronal adepte du libéralisme le plus sauvage.


Ce n’est plus un gouvernement, c’est une secte capitaliste radicalisée.


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don