Coronavirus et bonnes affaires patronales


À lire dans le Canard Enchaîné de ce mercredi 18 mars


Depuis un mois, le CAC40 s’est effondré de 35%, sur fond de crise pétrolière et de pandémie. Une baisse historique, qualifié par certains de «krach» boursier. Pourtant, les grandes fortunes s’en sortent très bien. Elles en profitent même pour faire de très bonnes affaires en spéculant.

Par exemple, Bernard Arnault a racheté ses propres actions à prix bradé, une opération qui lui rapporte 20 millions d’euros. Beaucoup d’autres grandes familles françaises ont réalisé le même type d’opération.


Pendant que la population panique, et que les hôpitaux sont débordés, les ultra-riches arrondissent encore leurs fortunes colossales.


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don