Loire-Atlantique : la justice annule les résultats d’une élection municipale pour cause d’abstention

  • Le tribunal administratif de Nantes vient d’annuler l’élection municipale de Malville, petite commune de Loire-Atlantique, située à l’ouest de Nantes. Le scrutin avait eu lieu le 15 mars dernier, en un seul tour, juste avant le confinement.
  • Le motif retenu par la justice ? «Le taux d’abstention, qui s’élève à 55,37%, a été beaucoup plus important que lors de la précédente élection municipale (34,95%). C’est pourtant un taux très légèrement inférieur à la moyenne de l’abstention nationale (55,60%).
  • Selon la justice, le contexte sanitaire a dissuadé une partie de l’électorat d’aller voter. Les 2.494 électeurs devront ainsi retourner aux urnes pour élire leur maire et conseillers.
  • À Nantes, le taux d’abstention a dépassé les 70%. Un niveau historique, et bien supérieur à la commune de Malville. Cela n’a pas empêché la maire, réélue, de proclamer son triomphe dans les médias, alors qu’autour d’un nantais sur 10 seulement a voté pour elle. Et cette situation est nationale : 70% à Rennes, 77% à Roubaix, 77%, et à Vénissieux, l’abstention est montée jusqu’à 90% ! Ce sont des mairies parfaitement illégitimes qui ont le pouvoir dans la plupart des villes.
  • La décision du tribunal administratif concernant la commune de Malville fera-t-elle jurisprudence ? Si tel est le cas, il risque d’y avoir beaucoup de scrutins annulés dans les semaines à venir !

Et si on en profitait pour réinventer la façon de décider collectivement de nos vies et nous réapproprier nos villes ?


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don