Beyrouth, capitale de la révolution


Des milliers de personnes sont sorties dans les rues de Beyrouth cet après-midi pour protester contre leur gouvernement corrompu. Slogans : “le jour jugement” et “le peuple veut la chute du régime”.


  • Quatre ministères sont maintenant occupés. Le ministère des affaires étrangères a été déclaré “QG de la révolution”, et une banderole “Beyrouth capitale de la révolution” a été déployée. Celui de l’économie est en feu.
  • Les ministères de l’environnement et de l’énergie ont aussi été récupérés par les manifestants.
  • Le siège de l’Association des Banques du Liban pris d’assaut et ravagé.
  • Plus tôt dans l’après midi, sur la Place des Martyrs, les visages d’hommes politiques, incluant le président libanais et le chef du Hezbollah furent pendus symboliquement et des guillotine ont été montrées.
  • L’armée aurait été déployée et regagnerait du terrain. Il y a des centaines de blessés. Un policier a été tué.
  • Le gouvernement annonce des élections anticipées.

Vidéo à suivre.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.