«Crise du logement» : 3 millions de logements vides en France

C’est un problème social massif en France : les loyers flambent, il est extrêmement compliqué de trouver un appartement, les centre-villes sont inhabitables, des centaines de personnes meurent à la rue chaque année. C’est “la crise” du logement. Tout est fait pour que l’on s’y habitue, pour que l’on considère cette violence sociale qui touche la majorité de la population comme « normale ». Et pourtant, une étude révèle que :

  • Trois millions (3.000.000 !) de logements sont vacants en France
  • Le nombre de logements vacants explose ! Il est passé de 1,9 à 3 millions entre 2006 et 2019, soit une hausse considérable de 55%
  • La part des logements vacants dans l’ensemble du parc atteint 8,4%. Oui, près d’un logement sur 10 en France est aujourd’hui vide !
  • 560.000 logements sont vacants dans les grandes villes. 117.000 sont inoccupés à Paris, 36.000 à Marseille, 24.000 à Lyon… Ces métropoles où les jeunes et les précaires brûlent leurs maigres économies pour de petits studios souvent insalubres !
  • 700.000 logements sont inoccupés depuis 4 ans et plus !

Rappelons qu’en France, 3,6 millions de personnes sont considérées comme «mal logées» : 900.000 n’ont pas de logement personnel, et le reste vit dans des conditions difficiles, manque de confort, surpeuplement, ou en situation précaire. Il y a presque un logement vide par personne mal logée !

Le système est criminel. La précarité et le mal logement sont des choix politiques. Pendant que les médias produisent des faits divers pour diaboliser les «squats», pendant que la police expulse, que les mairies prennent des arrêtés contre les SDF, tout le monde pourrait vivre à l’abri et décemment sans que personne ne soit lésé.


Source : http://www.observationsociete.fr/…/le-boom-des-logements-va

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.