Tour d’horizon des révoltes dans le monde


Colombie, Biélorussie, Équateur, Chili, Égypte, États-Unis, Bolivie, France, Liban, Maroc, Irak, Thaïlande, ou encore Haïti. Partout dans le monde, les peuples se soulèvent contre l’oppression !
Vidéo par Cerveaux non disponibles


Colombie

Forte mobilisation depuis deux semaines contre les violences policières après le meurtre de Javier Ordoñez, un avocat de 46 ans décédé des suites d’une interpellation policière violente. Dans une vidéo longue de 2 minutes, on voit la police s’acharner sur l’homme à coups de taser. La mobilisation des Colombien-es a été réprimée dans le sang par le gouvernement d’Iván Duque.

Biélorussie

Un mois et demi après la réélection frauduleuse de Loukachenko pour un sixième mandat, la population biélorusse reste fortement mobilisée. La répression du régime n’a pas eu raison de la colère des manifestant-es qui parviennent toujours à mobiliser plusieurs dizaines de milliers de personnes chaque dimanche depuis début août.

Équateur

Des manifestations contre les mesures d’austérité du gouvernement de Lenín Moreno ont réuni plusieurs milliers de personnes à Quito la semaine dernière.

Chili

47 ans après le coup d’état militaire de Pinochet soutenu par les États-Unis, les Chilien-es ont battu le pavé en mémoire des victimes de la dictature. Des affrontements avec la police du fasciste et président-milliardaire Piñera ont éclaté dans la capitale.

Égypte

Des manifestations contre la dictature militaire du Maréchal Sissi ont éclaté il y a quelques jours. La population dénonce les exactions policières et la gestion du pays par les autorités au pouvoir depuis 2013.

Usa

Des manifestations contre le racisme systémique et les violences policières agitent Portland (Oregon) depuis le meurtre filmé de George Floyd. D’autres victimes des exactions de la police à l’image de Daniel Prude suscitent la mobilisation de milliers de personnes à Rochester (État de New-York).

Bolivie

Presque 1 an après le coup d’état de Jeanine Áñez soutenu par les États-Unis, les Bolivien-es poursuivent leur contestation du pouvoir en place. Par ailleurs, la police de la putschiste Áñez a violemment réprimé le principal parti d’opposition en s’attaquant aux militant-es en campagne samedi dernier.

Côte-d’Ivoire

Le rejet de la nouvelle candidature d’Alassane Ouatarra pour un 3e mandat anticonstitutionnel mobilise l’opposition dans la rue depuis plus d’un mois. Les tensions se multiplient dans le pays au fur et à mesure que l’on approche de la date des élections le 31 octobre prochain. Hier, l’ancien président Bédié a appelé à la désobéissance civile pour contrer la candidature de Ouattara.

France

La rentrée sociale a réuni plusieurs dizaines de milliers de personnes le 12 septembre dernier. La mobilisation a été violemment réprimée et de nombreuses arrestations arbitraires ont été conduites par le pouvoir en place. Plus de 200 manifestant-es ont été interpellé-es, plusieurs journalistes indépendants arrêtés et plusieurs dizaines de blessés sont à déplorer.

Liban

Depuis octobre 2019, les libanais-es sont mobilisé-es contre leur gouvernement. Une série de manifestations a secoué le pays pendant plusieurs mois avant d’être interrompues par l’épidémie de COVID-19 et le confinement. L’explosion survenue sur le port de Beyrouth début août a ravivé la colère des habitant-es contre le gouvernement.

Maroc

Dans plusieurs villes du pays, la population s’oppose à de nouvelles mesures de confinement et de couvre-feu lié au COVID-19. Des barrages de police ont été attaqués par des habitant-es à Rabat et des manifestations ont éclaté à Kénitra après l’annonce d’un couvre-feu local. La population dénonce la gestion de la crise sanitaire par les autorités marocaines.

Irak

De nombreuses manifestations d’opposition au pouvoir en place réunissent plusieurs milliers de personnes. Les contestataires exigent la vérité et la justice après la multiplication d’assassinats ciblant des opposants.

Thaïlande

Le mouvement de contestation contre la dictature militaire et la monarchie de Rama X continue de mobiliser les foules. Le mouvement pro-démocratie est parvenu à rassembler plusieurs dizaines de milliers de manifestant-es ce weekend. Il n’y avait pas eu de rassemblement aussi important dans le pays depuis le coup d’état de 2014.

Haïti

Des affrontements entre des étudiants et la police ont éclaté après le meurtre de l’avocat Monferrier Dorval, bâtonnier du barreau de Port-au-Prince. Les manifestant-es accusent le pouvoir de corruption et de complicité avec les milices armées qui sèment la terreur.


Images : TeleAmazona / Jan Wiebe / Redfish / Justin Yau / Clément Lanot / BlxckMosquito / Chalecos Amarillos Global / Jamel Elshayyal / Dictadura Pita / Ataraxist from Morocco / SATV.ma / Nexta / Ian Miles Cheong / FPI1 TV

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.