Corse : colère suite à l’agression d’Yvan Colonna


Mercredi 2 mars au matin, Yvan Colonna, indépendantiste détenu pour le meurtre du préfet de Corse en 1996 après un procès inéquitable, était victime d’une tentative d’assassinat dans la prison d’Arles. Depuis, la colère s’exprime en Corse :


  • Feu devant la préfecture d’Ajaccio
  • Blocage d’un Ferry qui «acheminait le matériel d’un escadron de gendarmerie», les gendarmes n’ont pas pu débarquer sur l’île
  • Blocages de l’université et de lycées
  • Affrontements à Corte après une manifestation de 10.000 personnes.

La population demande des explications sur les circonstances de cette agression, et plus généralement proteste contre le mépris de l’État français envers la Corse.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.