Traitement de choc


La campagne électorale 2022 vue par les communicants du pouvoir :


  • Refus de tout débat.
  • Mise en scène présidentielle, mine fatiguée, et portant un sweat noir avec un logo militaire du commando parachutiste n°10.
  • Diffusion des images sur les réseaux sociaux, en copiant le président ukrainien qui fait face à une véritable guerre.
  • Mise en scène à Versailles.
  • Émissions sur mesure et meetings truqués.
  • Instrumentalisation à outrance d’un conflit armé.
  • Propagande militariste et posture de «chef de guerre».
  • Élimination de certains candidats de la sphère médiatique et surexposition de l’extrême droite.

Pour rester au pouvoir, le président candidat utilise un traitement de choc, fatal à l’apparence même de légitimité démocratique.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.