Pendant ce temps en Espagne…


En Espagne comme en France, les prix du carburant explosent, le coût des denrées essentielles aussi.
Que se passe-t-il chez nos voisins ?


  • gratuité du train pendant 4 mois sur les trajets inférieurs à 300 kilomètres, notamment toutes les lignes régionales
  • baisse de 50% du prix des déplacements en métro, bus et tram
  • chèque de 200 € pour les travailleurs précaires, indépendants et chômeurs
  • nouvelle baisse de la TVA sur l’électricité – la seconde en moins d’un an – de 10% à 5%.

Financez Contre Attaque

Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d’exister, votre soutien est vital. Vous pouvez nous faire un don en cliquant sur les homards

Pensez-y en France lorsque vous devez hypothéquer un organe pour prendre un billet de train sur un réseau vétuste, ou lorsque la facture d’électricité tombe. Apparemment, en France, il n’y a pas d’argent pour ce genre de plan d’urgence. Comment cela est-il financé en Espagne, où la droite est majoritaire au Parlement ?

Par une taxe exceptionnelle sur les bénéfices des grandes entreprises énergétiques. En France, les macronistes refusent de toucher aux profits des géants du pétrole. Par exemple, Total a engrangé pour 2021 un profit record de 14 milliards d’euros et son patron s’est augmenté de 52%. Sur les chaînes en continu comme BFM, les laquais du pouvoir qualifient ces possibles taxes de «dangers» pour l’économie.


Une source : https://www.lindependant.fr/2022/06/26/inflation-cheque-de-200-euros-50-de-remise-sur-les-transports-tva-reduite-sur-lelectricite-le-plan-anticrise-de-lespagne-mis-en-place-jusquau-31-decembre-10398049.php