? 300 morts pour construire la tour Eiffel ? Mensonger, honteux, révélateur


Le députés macroniste Karl Olive était interrogé le 5 août sur France Info à propos de la coupe du Monde au Qatar, notamment l’absence de droits de l’homme dans cette dictature et les 6500 ouvriers morts sur les chantiers des stades.


Sa réponse : «Il ne faut pas confondre et mélanger ce qui n’a pas à être mélangé. À ce moment-là, on peut aussi rappeler qu’au moment de la construction de la Tour Eiffel, il y a eu plus de 300 morts.»

Avant d’être député, Karl Olive est communicant sportif, et travaille pour Canal+ et I-Télé. Élu maire de Poissy dans les Yvelines, il demande aux médecins de sa ville de limiter le nombre d’arrêts de travail des agents de la ville, en comparant les arrêts de maladie et l’absentéisme. Les syndicats font le constat d’«une mafia politique» et d’«un management par la peur» au sein de la mairie. Karl Olive quitte ensuite l’UMP pour rejoindre Macron. Mais revenons à cette déclaration sur les «300 morts» de la Tour Eiffel, c’est à la fois mensonger, honteux et révélateur :

➡️ Mensonger

Le député macroniste confond le nombre de morts sur le chantier de la Tour Eiffel avec le nombre de personnes qui se seraient suicidées depuis le début de sa construction, estimé à 370. En réalité, il y a eu un seul mort sur le chantier de la Tour Eiffel. Un de trop. Un ouvrier tombé en dehors des heures de service. À l’époque, sa famille avait été indemnisée par Eiffel.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

➡️ Révélateur de la vision du monde Macroniste

Karl Olive compare des chantiers qui ont lieu en 2022 avec les conditions de travail de l’époque de la Tour Eiffel, à la fin du XIXème siècle. La célèbre tour parisienne a été inaugurée en 1889, à l’époque, le droit du travail est quasi-inexistant, des enfants travaillent dans les mines et sur les chantiers, le prolétariat se tue à la tâche, les journées durent plus de 12 heures, les pauvres s’entassent dans les grandes villes, dans des logis insalubres. La Révolution Industrielle est probablement le moment où le prolétariat est le plus exploité de l’histoire (à ce sujet on peut lire l’analyse de Thomas Piketty dans “Capitalisme et idéologie”). Le point de comparaison de ces gens, c’est cette époque. Tout ça pour justifier leur soutien à une dictature pétrolière qui organise une coupe du monde scandaleuse et écocidaire.

➡️ Honteux

Car le nombre de morts d’accidents du travail en France reste énorme. Il y a en France 763 accidents du travail mortels par an, et des dizaines de milliers d’accidents grave, bien souvent dans le BTP. Notre pays est «champion» d’Europe en la matière : selon les chiffres d’Eurostats, avec «3,5 accidents mortels pour 100 000 salariés français», la France a le pire résultat, le double de la moyenne de l’UE. Pour cause, Macron et Hollande ont supprimé la plupart des protections, notamment les instances du personnel dédiées aux risques professionnels dans les entreprises. Ces morts sont le résultat des dérégulations néolibérales.

De tout cela, Karl Olive ne parlera pas.