Prisons : mythes et réalité


L’extrême droite impose encore ses idées jusqu’aux sommet de l’État


Alors qu’une association a financé une activité pour des détenus de la prison de Fresnes, l’une des plus dures du pays, les images ont été massivement diffusées pour faire croire que les conditions en prison étaient paradisiaques et que les détenus ne sont pas assez «punis». Le gouvernement macroniste s’est empressé d’appuyer la polémique : le Ministre de la justice a repris mot pour mot les éléments de langage d’extrême droite. Alors, face à l’idée reçue qui veut faire croire que «la prison c’est le Club Med’», quelques éléments de réalité :

➡️ 71.000 personnes sont derrière les barreaux, selon les chiffres officiels du mois de mai 2022. Le nombre de «places opérationnelles» dans les prisons françaises est de 60.722 places. La densité carcérale globale s’établit à 117% . En d’autres termes, la surpopulation carcérale est généralisée.

➡️ En 2021, 19.221 personnes étaient en préventives, soit un total de 28,3% des détenus de l’époque. Près d’une personne sur trois est derrière les barreaux sans avoir été condamnée, en attendant son jugement.

➡️ Au 1er janvier 2022, dix prisons françaises connaissaient des taux d’occupation supérieurs à 200%. Concrètement, cela signifie des cellules de 9 m2 avec trois voire quatre détenus vivant dedans.

➡️ La France a été condamnée en 2020 par la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour l’indignité de ses prisons et la surpopulation carcérale. L’État français a dû payer une amende. Mais n’a rien changé.

➡️ Depuis le début de l’année 2022, 53 suicides en prison sont répertoriés. Le taux de suicide en prison est de 18,5 pour 10.000 prisonniers, contre 2,5 pour 10.000 habitants en France. Le taux de suicide en prison est donc 7 fois plus élevé que dans le reste de la population. Plus de 20% des personnes incarcérées sont atteintes de troubles psychotiques. Au lieu de les aider, on les enferme, ce qui aggrave leurs troubles.

➡️ La plus grande prison d’Europe est en France, c’est la prison de Fleury-Mérogis. 1300 gardiens et 3600 détenus.

➡️ Depuis les années 1980 le nombre de détenus a doublé : il est passé de 36.000 en 1980 à plus de 70.000. La population française n’a pourtant gagné que 10 millions d’habitants sur la même période. En clair, on n’a jamais autant enfermé en France en temps de paix. Ce qui ne permet ni de réparer les préjudices, ni d’empêcher la récidive.

Mais ce qui fait réagir ce gouvernement abject, c’est la vidéo d’une initiative associative dans une prison afin de faire respirer les détenus et leur rappeler, un peu, à quoi ressemble la vie.


Un reportage sur l’événement KohLantess :

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don