Budget : la réforme des retraites n’a servi à rien


Tout ça pour ça


On le savait, c’est confirmé. La «réforme» des retraites imposée par Macron est une escroquerie de bout en bout. Ce recul injuste et violent – en particulier pour les femmes et les classes populaires – de l’âge de départ en retraite était présenté comme un «mal nécessaire» pour équilibrer le budget. Le gouvernement promettait la main sur le cœur qu’il s’agissait de «sauver les retraites» en les réduisant. Il n’en est rien.

Le rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites montre que les régimes de pension seront quand même déficitaires. En 2021, 2022 et 2023, le système est excédentaire mais ce ne sera pas le cas en 2030. Le seul argument des macronistes pour justifier la répression sanglante de la contestation et l’emploi de procédures anti-démocratiques tombe en miette.

Le COR explique aussi que le report des départs en retraites sera plus marqué pour les femme. C’est exactement ce qui était dénoncé par le mouvement social.

Certains néolibéraux appellent déjà à d’autres attaques sur les retraites, estimant que le recul de 2023 n’est pas suffisant. Sauf qu’il ne s’agit pas d’un «déficit» mais de répartition de l’argent.
Rappelons que des chercheurs ont estimé qu’en France, le montant des aides publiques aux entreprises est de 156 milliards d’euros par an. Une somme pharaonique pour aider les entreprises privées, qui a augmenté de façon exponentielle : elle ne représentait «que» l’équivalent de 10 milliards d’euros en 1980. Une multiplication par 15, à mesure que les droits sociaux reculaient.

Rappelons aussi que la «loi de programmation militaire» prévoit 413 milliards d’euros à l’armée ces 7 prochaines années, soit 57 milliards par an !

Une infime partie de l’argent débloqué pour les patrons et les militaires suffirait à assurer des retraites décentes pour toutes et tous. Ce qui se joue depuis 6 mois, c’est un bras de fer entre la bourgeoisie radicalisée et la contestation sociale. Il ne s’agissait pas tant de retraites que de mettre à genoux et de démoraliser le mouvement. Montrons-leur qu’ils n’ont pas eu raison de notre détermination.


Source : https://www.lemonde.fr/politique/article/2023/06/19/retraites-le-systeme-resterait-deficitaire-en-2030-malgre-la-reforme_6178349_823448.html

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Une réflexion au sujet de « Budget : la réforme des retraites n’a servi à rien »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *