La France a un train de retard

➡️ Depuis le 1er mai 2023, l’Allemagne propose aux voyageurs un nouvel abonnement mensuel à 49 euros. Le “D-Ticket” permet d’utiliser les bus, métros, tramways et trains de manière illimitée pour faire le tour du pays. Sont exclus de l’offre les trains de longue distance soit l’équivalent des TGV français. Durant l’été 2022, la Deutsche Bahn, l’entreprise ferroviaire publique allemande avait mis à disposition des forfaits à 9 euros pour voyager dans tout le pays sans restrictions.

➡️ Août 2023, le Portugal met en vente un pass à 49 euros par mois. Celui-ci permet aux usagers du rails de voyager à volonté sur tout le réseau de trains régionaux Portugais.

➡️ Août 2023 toujours : La SNCF propose de payer à partir de 150 euros des billets de trains en trois fois… avec des intérêts de 1,5% à 1,6%. Ce n’est pas une blague. Une offre censée inciter la population à utiliser les transports ferroviaires. Pourquoi pas vendre des organes en échange de billets de TER ?

➡️ Le train émet 11 fois moins de gaz à effet de serre que la voiture et jusqu’à 130 fois moins qu’en avion. La France possède le deuxième réseau ferré le plus dense d’Europe mais elle investit moins que ses voisins européens dans les infrastructures ferroviaires, notamment 3 fois moins que les Allemands.

➡️ Les néo-libéraux français sacrifient le train tandis que l’État subventionne l’aviation. Il n’y a pas de taxe sur le kérosène et la TVA est réduite. L’argent public sert massivement à soutenir l’industrie aéroportuaire. Le train est délaissé au profit d’un moyen de transport extrêmement polluant. On marche sur la tête.

➡️ Les prix pour se déplacer en train explosent. Le réseau fait payer aux voyageurs des «péages ferroviaires», une redevance qui représente entre 35 et 40 % du prix des billets pour les TGV et 15% de ceux d’un TER. Cette taxe est l’une des plus élevées d’Europe. 5 fois plus qu’en Italie ou en Suède !

À l’heure de la catastrophe environnementale et en période inflationniste, le gouvernement français avance à contre courant. Au moment où il faudrait penser la gratuité du train pour toutes et tous et développer massivement le réseau ferroviaire, les macronistes au pouvoir font exactement l’inverse. Au détriment du climat et de la population.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *