Explosion sans limite du prix de l’électricité


En France, nous aurons bientôt le nucléaire ET la bougie


La Commission de régulation de l’énergie – CRE – annonce une hausse de 10 à 20% du prix de l’électricité début 2024. Une de plus. La CRE, c’est une institution chargée de la régulation du marché de l’énergie. À sa tête, une proche de Macron, l’ancienne ministre Emmanuelle Wargon, qui fut aussi lobbyiste pour Danone.

En France, les autorités ont souvent répété : «c’est le nucléaire ou la bougie» pour faire accepter l’implantation de centrales sur le territoire. Autrement dit : les risques du nucléaire contre la promesse d’une électricité très peu chère pour tout le monde. C’était un énorme mensonge, un de plus.

Les prix de l’électricité ont augmenté de 15% en février 2023, de 10% en août 2023, soit 26,5% en sept mois ! Avec une nouvelle hausse de 10 à 20% début 2024, il va être difficile de s’éclairer. Ce sera donc le nucléaire ET la bougie.

Depuis des mois, le gouvernement répète que le «pic de l’inflation» est passé et que les prix vont baisser. C’est exactement l’inverse qui se produit, sur l’électricité comme sur tout le reste.

En réalité, le prix de l’électricité est indexé au niveau européen. Même si la France produit de l’électricité peu chère, elle ne peut pas la vendre en-dessous du marché fixé à l’échelle de l’Union Européenne. L’électricité est vendue et achetée sur le marché de gros européen et elle est aussi alignée sur un tarif de l’énergie qui comprend le gaz, puisque le prix du KWh correspond au coût du dernier KWh produit, bien souvent issu de centrales à gaz pour mieux s’ajuster à la demande. L’arnaque est donc totale. Si le prix du gaz augmente, celui de l’électricité aussi, sans aucun lien avec son coût réel. Les prix du gaz ont tiré les prix européens de l’électricité à la hausse au début de la guerre en Ukraine. Sauf qu’ils ne sont jamais redescendus.

En juin 2023, la commission de régulation de l’énergie avait même préconisé une hausse de plus de 74,5% de l’électricité en France !

Selon une étude de l’Insee publiée en 2022, «10% des Français vivent dans un ménage qui n’a pas les moyens financiers» de se chauffer contre 5 à 7% entre 2014 et 2021. Et la forte augmentation des prix du gaz et de l’énergie aggrave la situation. Des pans entiers de la population basculent dans la précarité énergétique et l’insécurité sociale.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Une réflexion au sujet de « Explosion sans limite du prix de l’électricité »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *