Le dernier message d’Aaron Bushnell


Dimanche 25 février 2024, le monde était un peu plus sinistre encore que la veille. Un Juste était mort. Un jeune homme qui avait la vie devant lui a décidé de s’immoler, de périr dans des souffrances abominables, en guise de protestation ultime contre le génocide en cours à Gaza.


Aaron Bushnell avait 25 ans, était engagé dans l’armée des États-Unis, et s’est sacrifié devant l’ambassade d’Israël à Washington dans l’espoir de réveiller les consciences face au massacre en cours.

L’un des derniers messages du jeune homme était :

«Many of us like to ask ourselves, “What would I do if I was alive during Slavery? Or the Jim Crow South? Or the apartheid? What would I do if my country was committing genocide?” The Answer is, you’re doing it. Right now.»

Traduction :

«Beaucoup d’entre nous aiment se demander : “Que ferais-je si j’étais en vie pendant l’esclavage ? Ou dans le Sud durant les lois Jim Crow [les lois Jim Crow instauraient la ségrégation raciale dans le Sud des USA jusqu’en 1964] ? Ou l’apartheid ? Que ferais-je si mon pays commettait un génocide ?” La réponse est que vous le faites. En ce moment même.»

Ce qu’il voulait dire, c’est que dans la vie, seuls les actes comptent. Si l’on devait faire un parallèle, en France, beaucoup de gens se demandent aussi s’ils auraient été résistants, collabos ou passifs pendant la seconde guerre mondiale. S’ils auraient osé sortir du rang, prendre des risques dans une situation injuste, contrairement à l’immense majorité de la population. Aaron Bushnell a voulu agir, et il a choisi la manière la plus désespérée et spectaculaire.


Depuis son geste, les médias français, d’habitude si friands de sensationnalisme, n’ont quasiment pas évoqué le sujet. Alors faisons connaître les derniers mots d’Aaron Bushnell, pour qu’il ne soit pas mort en vain.


Erratum : Aaron Bushnell est né en 1998 et non 1999 comme nous l’avons indiqué dans le visuel.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

2 réflexions au sujet de « Le dernier message d’Aaron Bushnell »

  1. Il s’agit bien de “virer”le peuple palestinien de la Palestine.
    Ce gouvernement de vermines et d’assassins sont agressifs et surtout EXPAN-SIONISTES,avec l’appui d’une certaine amérique
    vindicative et tout aussi meurtrière.
    Acculer le peuple palestinien dans la souffrance,la misère et la pauvreté pendant plus de 70 ans!
    Subventionner les combattants du Hamas avec la complicité du Quatar,les provoquer,et ainsi les pousser à la révolte barbare était bien sûr planifié par ce gouvernement tout aussi barbare.
    Ils sont les instigateurs,les complices,les provocateurs tout aussi barbares et malsains pour le genre humain.
    Peuple israélien, débarrassez-vous vite de ces ordures.
    Vous méritez tellement mieux !
    Vous méritez comme les palestiniens la paix et la fraternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *