Belgique : le syndicat d’une chaîne de télé interrompt l’Eurovision


«Ne rien faire, se contenter de regarder, n’est plus une option»


Le message syndical qui a interrompu la retransmission de l'Eurovision en Belgique

«Ceci est une action syndicale. Nous condamnons les violations des droits de l’homme commises par l’État d’Israël. De plus, l’État d’Israël détruit la liberté de la presse. C’est pourquoi nous interrompons brièvement l’image. #CeaseFireNow #StopGenocide»

Jeudi soir, la chaîne de télévision publique belge VRT a interrompu la diffusion du programme avant la demi-finale de l’Eurovision en raison de la participation d’Israël.

Le syndicat ACOD-VRT a revendiqué cette interruption par un communiqué publié en ligne : «Depuis des mois, nous observons avec horreur les événements qui se déroulent au Moyen-Orient. Nous sommes convaincus que l’État d’Israël est en train de perpétrer un génocide et il est donc scandaleux qu’il y ait une entrée israélienne au festival Eurovision», «ne rien faire, se contenter de regarder, n’est plus une option».

«La participation israélienne a été autorisée et nous avons donc décidé d’interrompre la diffusion. Nous espérons ainsi envoyer un signal au gouvernement israélien pour qu’il cesse les combats et les tueries, qu’il autorise les observateurs internationaux et la presse et qu’il s’assoie à la table des négociations pour trouver une solution», a poursuivi le syndicat.


À quand une réaction syndicale aussi salutaire dans les médias français, qui sont soit possédés par des milliardaires néofascistes, soit sous contrôle d’un État qui place à leur tête des managers macroniste chargés de virer toutes les voix indésirables ?


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *