Droit au logement : qui est dans l’illégalité ?


Communiqué de presse du collectif “Un toit pour tou-te-s”, une semaine après l’expulsion violente de la mairie de Chantenay par la police socialiste :


Nantes, le 6 février 2013,
Droit au logement et illégalité ! Qui est dans l’illégalité ? Qui est dans l’usage de la force ?

Depuis le mois de septembre, à Nantes, le collectif “Un toit pour tous et toutes” interpelle les pouvoirs publics ( Préfecture et collectivités locales) afin que le droit au logement soit respecté et donc qu’un travail sérieux soit véritablement mené : évaluation des besoins et mise à disposition- réquisition de logements. Ceux ci existent : le collectif a évalué à plus de trois cent le nombre de logements immédiatement disponibles, dans des bâtiments publics.
Citons, par exemple, les anciennes casernes, les maisons rue de la Moisdonnières ou le FJT place Viarme appartenant à Nantes Habitat murés depuis de longs mois…

En ce début d’année 2013, concernant le droit au logement, aucune avancée réelle, tangible pour les sans logis.

La réponse de la mairie a été exclusivement policière, comme une nouvelle fois le mercredi 30 janvier alors que nous occupions pacifiquement la mairie de Chantenay.
Pourtant, la mairie n’est elle pas le lieu où les élus ont d’abord pour mission d’être à l’écoute des besoins et des propositions de leurs concitoyens ?
En guise de dialogue, dans la ville où l’on vante les “comités consultatifs”, douze fourgons de CRS, des matraques, des boucliers, des personnes brutalisées par la police… encore et encore…
La réponse de la mairie, comme de la préfecture a été exclusivement répressive et communicationnelle, pendant que des centaine de personnes, que les Nantais croisent chaque jour, sont dehors ou dans des abris précaires, “illégaux” !

Quand les pouvoirs publics n’appliquent pas un droit, ils sont dans l’illégalité. Quand des citoyens les interpellent sur leurs missions et actions cela est juste, cela est légitime.
Il est temps que cesse le mépris. Il est temps que les pouvoirs publics cessent d’être dans l’illégalité. Il est temps que le droit au logement devienne réalité à Nantes comme partout ailleurs.

Le collectif ” Un toit pour tou-te-s”.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don