12 juillet : action solidaire à la prison de Nantes

Une centaine de personnes a arpenté les alentours de la nouvelle prison de Nantes – à Carquefou -. Ces dernières semaines, plusieurs compagnons ont été jetés en prison, accusés d’avoir participé à la manifestation du 22 février contre l’aéroport et son monde.

Ces derniers jours, un détenu s’est suicidé dans cette même maison d’arrêt. C’est le septième décès dans cette nouvelle taule “à visage humain”.

Après avoir été bloqué par un important dispositif policier devant l’entrée, le cortège se fraie un détour entre les ronces pour atteindre les abords de la prison.

Des cris, slogans et fusées sont lancés sous l’œil du mirador. Les flics répliquent par plusieurs tirs de grenades lacrymogènes qui enflamment les broussailles.

Alors que les casqués font irruption au milieu des fourrés le petit cortège se replie. Les détenus ont pu nous entendre et crier à leur tour.

Une volute de fumée brune se répand à la verticale des barbelés.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.