Attentats : la piste fasciste


Des identitaires à Coulibaly ?


Récapitulons : un vieux briscard de l’extrême droite nordiste, parti dans les années 1990 faire le djihad… hum… de la lutte armée en Europe de l’Est et du mercenariat en Afrique subsaharienne est au cœur d’un réseau de trafic d’armes de grande ampleur.

Selon La Voix du Nord, ” Les enquêteurs de la PJ de Lille vérifient si des armes utilisées lors des attentats sanglants en région parisienne peuvent provenir de la filière présumée de cette figure de la mouvance identitaire.”

On aurait donc – si c’était avéré – des terroristes armés par l’extrême droite, commettant des attentats qui serviront eux même à alimenter les agressions d’extrême droite contre les mosquées notamment.

Les cibles de ces néo-nazis et des fondamentalistes sont les mêmes : la communauté juive, des dessinateurs engagés à gauche…

Le tout se joue sur fond “d’unité nationale”, d’islamophobie et d’idéologie sécuritaire mise en place par le PS au pouvoir.

Joli tableau.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.