Au Liban, la police tire sur les manifestants avec des armes françaises

À Beyrouth, une protestation contre la gestion des déchets se transforme en mouvement de révolte globale contre le gouvernement. Dimanche, une manifestation a été réprimée par la police, qui a entraîné au moins 70 blessés.

Les armes utilisées contre ces manifestants libanais, gaz lacrymogènes et balles en caoutchouc, ont été fabriquées en France.

Sur la photo en bas à gauche, on voit une cartouche en métal portant l’inscription «Nobel Sport». Il s’agit du nom d’une entreprise d’armement, qui produit notamment l’arsenal pour le maintien de l’ordre, dont l’usine est située dans le Finistère.

À côté, la cartouche lacrymogène, en gris et rouge, est identique à celles utilisées contre nos manifestations.

Pour protester contre les violences policières en France, mais aussi pour dénoncer l’exportation d’armes policières et militaires françaises dans le monde entier, un week-end de lutte aura lieu devant l’usine Nobel Sport, le 25 octobre, un an après la mort de Rémi Fraisse à Sivens.

Via Soyons sauvages


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.