La volaille se prépare à l’assaut

«À Notre-Dame-des-Landes les gendarmes mobiles tiennent le terrain. Ce sont eux qui seront chargés d’évacuer le millier d’hectares tenu par des ZADistes aguerris.

[…]

Ni la date ni le schéma du grand nettoyage n’ont été définitivement arrêtés. Deux scénarios envisagés. Le premier est la sécurisation simultanée de tout le périmètre avec installation de grillages sur le pourtour, […] Mais ce plan réclame beaucoup d’hommes, au moins 4000, soit un tiers des gendarmes mobiles. Les second est moins ambitieux. « On débute à un endroit et on avance », résume un galonné. Avantage : 2000 casqués « seulement ». Mais la plaisanterie risque de durer longtemps.

[…]

La guerre psychologique a déjà commencé. Pour leurrer l’adversaire sur la date d’intervention, les gendarmes font savoir, à intervalles réguliers, qu’ils ont réservé beaucoup de chambres dans la région.»

Le Canard Enchaîné, 28 septembre 2016

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.