Chronique judiciaire

  • Le 11 février 2017, une manifestation défile à Nantes contre le viol de Théo et les violences policières. La cortège est calme, et fortement encadré par les forces de l’ordre. Sur le trajet, un commissariat reçoit de la peinture rose. La police charge les manifestants et interpelle G. Le procès avait lieu ce lundi 6 mars, au tribunal de Nantes. Les juges ont condamné G. à 4 mois de prison ferme. 4 mois ferme. Pour un peu de peinture, qui était effacée quelques heures plus tard. G. dort en prison.
  • Le 12 décembre 2010, la police intervient dans un foyer de travailleurs étrangers, à Marseille, pour une banale altercation. Xavier C., policier, tire au flash-ball. Touché à la poitrine, à une distance infime, Mostefa Z. s’effondre. Il meurt d’un arrêt cardiaque. Le policier tireur vient d’être jugé, il écope d’une peine avec sursis, sans inscription au casier judiciaire. Il continue d’exercer au sein des CRS.

Liberté pour G. ! Pas de justice pas de paix !

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.