Vous connaissez Marsault ?

C’est un dessinateur de BD qui copie vaguement les planches de Gotlib, l’humour et le talent scénaristique en moins. La mise en scène de ses bandes est assez sommaire et répétitive : un type musclé au crâne rasé passe à tabac une militante féministe, exécute un jeune en casquette, mitraille un manifestant ou roule en tank sur un écologiste. Et, parfois, affiche soutien à la police. Le tout sur fond d’onomatopées scatologiques. Les albums de cet auteur «anti-système» s’étalent aujourd’hui jusque dans les couloirs de la FNAC.

Dans une période où le cynisme est à la mode, les dessins de Marsault rencontrent un certain succès. Les plus naïfs de ses fans s’obstinent à parler de «second degré», de «liberté d’expression» ou «d’humour». Les autres, nombreux, assument ouvertement leurs sympathies pour l’extrême droite et trouvent une forme de jouissance cathartique dans cet étalage de violence en vignettes.

Marsault était invité à Nantes le 8 avril, par la libraire Story-bd Librairie, qui se trouve à côté de la rue du Calvaire. Sans surprise, la séance de dédicace s’est transformée en défilé de tout ce que le grand ouest compte de fascistes, supporters d’extrême droite et autres militants du GUD, avec la protection bienveillante de policiers en uniformes et en civil. Le dessinateur leur adresse d’ailleurs ses chaleureux remerciements sur Facebook :

«Merci aux CRS, BAC et autres services de police pour leur présence, même si c’est un peu navrant qu’on en arrive là. […] La prochaine fois je vous dédicacerai une paire de nibards sur un album, pourvu que vous me l’échangiez contre une matraque.»

Lors de cette séance, Marsault décide de poser fièrement avec une brochette de néo-nazis assumés. Le soir même, des fachos iront frapper des individus isolés en ville. La dédicace a donc constitué de fait, pour l’extrême droite locale, une occasion de se rassembler sous protection policière, puis de passer à l’acte.

Toujours aussi drôle, Marsault ?


  • L’artiste est au centre de la photo, avec un T-Shirt Lonsdale
Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.