Solidarité avec les blessé-es

Solidarité avec Régis, syndicaliste CGT, gravement blessé par la police lors de la manifestations du jeudi 16 novembre à Nantes. Le cortège avançait tranquillement quand une pluie de grenades de désencerclement s’est abattue sur la foule.

Triple fracture et 30 jours d’ITT pour Régis. Une manifestante gravement blessée à la jambe le même jour a fait un choc septique et est toujours hospitalisée.

L’objectif des forces de l’ordre était de frapper les corps et terroriser. C’est un miracle que personne n’ait été encore plus gravement atteint.


Son témoignage à lire ici : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-manif-blesse-par-une-grenade-de-desencerclement-il-temoigne-5401176

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.