Et si on lui donnait raison ?


“Tout peut arriver. Je peux aussi finir comme Hollande. Et aussi ne pas finir mon mandat du tout…”
Macron, le 24 avril 2017


Le futur président balisait grave avant son élection, et imaginait même ne pas finir son mandat en cas de victoire. C’était il y a presque un an.

Depuis, il a rafalé la quasi-totalité des droits sociaux, donné des milliards aux plus riches, enfermé ses opposants, attaqué les lycéens, les étudiants, les exilés, les cheminots, les retraités, mais aussi insulté publiquement les grévistes, manqué de respect aux manifestants et aux ouvriers … Et tout ça sans provoquer de révolte majeure !

Bref, alors que la colère commence enfin à monter, il est temps de se demander : et si, pour une fois, on faisait en sorte de lui donner raison ?

Rendez-vous jeudi 22 mars dans les rues. Pour commencer.


Source : http://lelab.europe1.fr/les-doutes-abyssaux-demmanuel-macron-apres-le-premier-tour-de-la-presidentielle-je-peux-ne-pas-finir-mon-mandat-du-tout-3556586

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.