Perquisitions, arrestations et gardes à vue pour des lycéens soupçonnés d’avoir fait un tag !

Il y a deux jours, l’État envoyait une unité de police antiterroriste à Rennes pour arrêter deux Gilets Jaunes soupçonnés de dégradations. Le délire répressif du gouvernement continue !

À Ivry, mercredi 20 février, à 6h du matin, pas moins de 42 policiers ont débarqué dans plusieurs maisons pour arrêter 6 adolescents. Leur crime ? Avoir (peut-être) écrit un message sur un mur ! Vous avez bien lu, des perquisitions et des arrestations de lycéens chez eux pour un soupçon de tag.

Cette vague de répression contre des lycéens fait suite à la mobilisation de la jeunesse en décembre dernier.

Un Régime qui organise des semaines d’enquête et mobilise 42 hommes armés pour arrêter et enfermer des mineurs ayant écrit un message sur un mur ne mérite qu’une chose : tomber.


Voici le communiqué d’un collectif de mères solidaires :

“En décembre, en plein mouvement lycéen contre le manque de moyens, contre Parcoursup et la réforme du bac, 4 adolescents avaient été mis 36h en garde à vue parce qu’on les a soupçonnés d’avoir écrit “Macron Démission” sur un panneau d’affichage (eux ont toujours nié en être les auteurs). 36 heures de garde à vue pour un tag “Macron Démission”…

La proviseure du lycée avait alors porté plainte contre ces adolescents, alors que le tag avait été fait à l’extérieur du lycée…

En réaction, des lycéens avaient fait un tag dans le lycée pour que le rectorat retire sa plainte, en solidarité avec leurs camarades gardés-à-vue.

Hier matin, le 20 février, à 6h du matin, 42 policiers ont débarqué chez les familles de 6 adolescents, soupçonnés d’être les auteurs du tag dans le lycée.

4 de ces 6 adolescents sont toujours en garde à vue, à Créteil et à Vitry.

Nous sommes choqué.es par un tel déferlement de violence et de terreur à l’encontre d’adolescents sur la base d’un soupçon de tag !!

Nous dénonçons ces pratiques scandaleuses orchestrées par la police, la justice et l’institution scolaire, visant, par la répression policière et judiciaire, à casser toute velléité de contestation de l’ordre établi et de solidarité entre lycéens.

Nous exigeons la libération immédiate des lycéens gardés-à-vue !

Nous soutenons ces lycéens et leurs familles, et appelons les parents, militants, enseignants, journalistes, etc à être présent.es aux rassemblements organisés à Ivry, Créteil et Vitry ces prochaines heures et prochains jours,

Pour exiger que l’État cesse de réprimer et de terroriser ainsi nos enfants !!

Front de mères”


Source : http://www.revolutionpermanente.fr/6-lyceens-d-Ivry-perquisitionnes-pour-un-tag-4-d-entre-eux-toujours-en-garde-a-vue

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don