ACHARNEMENT RÉPRESSIF A MONTPELLIER !


Mutilés par les armes de la police, arrêtés en manifestation


Ils s’appellent Casti et Dylan. Ils habitent tous les deux à Montpellier. Le premier a été éborgné il y a quelques années par un tir de Flash-Ball aux abords du stade de sa ville. Le second a perdu un œil tout récemment, lors d’une manifestation de Gilets Jaunes.

Les deux jeunes hommes, très courageux, continuent à se mobiliser, à manifester, à lutter. Ils refusent de céder à la terreur d’État. Ils font tous les deux partie du collectif “mutilés pour l’exemple”, qui se bat contre les armes du maintien de l’ordre.

Ce weekend, lors de la manifestation nationale des Gilets Jaunes, organisée à Montpellier, Casti et Dylan ont été arrêtés par la police, et placés en garde à vue. Un véritable acharnement policier et judiciaire contre ceux qui refusent de se taire, et de se soumettre aux intimidations.

Pour Dylan et Casti, c’est la double peine : non seulement ils garderont des séquelles à vie, mais ils sont régulièrement humiliés par la police, avec des remarques comme “on va te crever l’autre œil” ou des gestes obscènes à propos de leur mutilation. Ce traitement de défaveur, insoutenable, n’est pas isolé : d’autres blessés rapportent des faits similaires dans tout le pays, notamment à Nantes.

Non content d’avoir brisé leur vie par la violence des armes, l’État veut désormais qu’ils rentrent chez eux et se taisent.

Gardons la tête haute : solidarité !