G7 : Que s’est il passé hier près de Biarritz ?


Tirs dans le dos, voltigeurs et arrestations arbitraires


Autour de 200 manifestants ont improvisé un petit défilé à Urrugne, non loin de Biarritz, hier vendredi 23 aout,. Ambiance calme, jusqu’à ce que la police multiplie les provocations, en traversant le cortège, puis en barrant la route de la manif.

Les forces de l’ordre ont alors chargé sans sommation sur plusieurs centaines de mètres, en tirant des balles en caoutchouc dans le dos d’une foule en fuite ! Celles et ceux qui avaient le tort de ne pas courir assez vite étaient arrêtés par les voltigeurs. Et les journalistes étaient écartés pour éviter la prise d’images.

Ce sont ces violences qui ont déclenché les heurts aux abords du camp ant-G7. Le soir, les médias ont parlé en boucle de policiers « blessés » et de « black blocs », pour légitimer la répression.

Désinformation totale. Propagande. Voyez par vous même.