Grand “débat” sur l’immigration


Emmanuel ou Marine ? Peste ou choléra ?


Voici le jeu du ‘qui a dit ca’ :

«Si nous laissons le droit d’asile devenir objet de détournement, de trafic, il disparaîtra».

Marine Le Pen ? non Emmanuel Macron !!

«Ce ne seront pas les démocrates qui le feront disparaître, ce seront les autoritaires élus par des peuples qui auront peur et qui diront que ces gens-là ne sont pas sérieux et ne nous protègent plus de rien».

Toujours Macron

Car «si nous n’avons pas le courage de regarder en face la demande de maîtrise exprimée par tous nos concitoyens; si nous n’avons pas la lucidité de voir que, dans de nombreux cas, la demande d’asile vient de pays profondément sûrs (…) et qu’aujourd’hui la demande d’asile est l’objet de manière évidente d’un contournement si ce n’est un détournement, nous ne serions pas lucides», a-t-il déclaré.

Encore Macron

Pile ou face ? Qu’importe, les deux cotés ont la même valeur.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.