La porte-parole de Macron huée à Nantes


Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, débarquait ce jeudi à Nantes. Son but ? «Rencontrer des associations œuvrant pour l’insertion professionnelle et sociale des réfugiés». En réalité : faire la com’ du président et mentir, protégée par des armadas de policiers armés.


Partout où elle s’est déplacée, la porte parole a été accueillie par des manifestants qui l’ont copieusement huée, rappelant ses nombreux mensonges.

À Nantes comme ailleurs, Macron mène une politique d’une dureté extrême envers les exilés. Expulsions, enfermement, violence, ou abandon dans des conditions inhumaines. À titre d’exemple, le gouvernement en place est celui qui expulse le plus, qui enferme le plus, et qui fait passer les lois les plus violentes pour le droit des étrangers. Rien que cette semaine, un bébé de 15 mois a été enfermée au Centre de Rétention de Oissel, et fillette de 3 ans à Montpellier.

Macron mène une politique de droite extrême contre les exilés comme dans le domaine social, enrobée par des actions de com’ toujours plus obscènes.


Images : Gilets Jaunes de Vallet, Maison du Peuple de Nantes

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.