Pour Steve : ni oubli, ni pardon

Il y a quatre jours, samedi matin, la fontaine de la Place Royale à Nantes était recouverte d’un drap rouge demandant “justice pour Steve”. Une initiative organisée 8 mois exactement après la charge policière mortelle de la fête de la musique. La mairie de Nantes avait fait arracher par ses agents les messages, en un temps record.

Ce mardi, un collectif de nantais et nantaises a remis un drap et une pancarte en hommage au jeune défunt. Les autorités ne parviendront pas à faire oublier ce crime à la population. Ni son impunité scandaleuse.


Photos : Elsa Gambin

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don