La bataille de Diên Biên Nantes


La peur change de camp


Une violente charge des gendarmes mobiles est contre attaquée par des manifestants devant la préfecture. Légitime défense.

La spontanéité improvisé de la contre attaque a placé les gendarmes en véritable danger : en infériorité numérique, encerclés, de dos à un cours d’eau et en position basse telle la cuvette de Diên Biên Phu. Leur salut viendra de la BAC quelques longues minutes plus tard.

Malgré les gaz lacrymo, les grenades de désencerclement et les lances à eau, le courage des manifestant-es a permis de vaincre la peur et de s’approprier la rue quelques instants, mais surtout de remporter une victoire psychologique sur les forces d’occupation.

Les chiens de garde médiatiques dénoncent sur tous les plateaux télé la “haine du flic” et “l’envie de tuer de l’ultra-gauche”, mais force est de constater qu’aucune intention criminelle n’émane de cette vidéo où les manifestant-es avaient plusieurs occasions de jeter les flics à l’eau. La seule volonté qui nous anime est celle de défendre notre liberté sans risquer la mutilation ou la mort.


Bataille après bataille, la liberté vaincra


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.