“Intervention paradoxale” à Gennevilliers, tensions dans le quartier

Le 22 avril à Genneviliers (92), un policier frappe violemment un jeune à terre lors d’une interpellation.
Après Mouldi, gravement blessé à la jambe, fauché par la portière d’une voiture de police à Villeneuve-la-Garenne, cette interpellation violente s’ajoute à la longue liste des violences policière.

Castaner profite-t-il de ce confinement pour expérimenter une nouvel forme de gestion des quartiers ?

L’intervention paradoxale :

“Cela consiste pour le thérapeute à accompagner son message par une intervention allant à l’opposé de l’objet de la suggestion. (“La violence est interdite ne fait pas comme moi”)

Ce genre d’intervention, en choisissant d’aller dans le sens de la résistance du patient, et non à l’encontre, le thérapeute rend la résistance du patient moins efficace.”

En d’autre terme , l’usage de la violence contre la violence.

Puisque le gouvernement a choisi la tactique de la terreur, voici une arme (beaucoup plus efficace qu’un LBD) pour désamorcer une situation conflictuel :

la Thérapie Brève de Palo Alto
Comprendre l’esprit policiers
Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.