Du Liban au Chili : révoltes par temps de confinement


Plus de la moitié de l’humanité est confinée pour cause de pandémie. Mais dans de nombreux pays, la colère sociale continue de se manifester malgré «l’état d’urgence sanitaire»


Au Liban : jeudi, des manifestations ont eu lieu dans de nombreuses villes contre le gouvernement, la baisse du pouvoir d’achat et la corruption des élites : blocages de routes, barricades, affrontements, banques détruites.

En Tunisie : résistance collective face aux confineurs et aux arrestations à Sahline hier. Affrontement avec les flics qui dispersaient des marchands ambulants, des pneus enflammés sur la route. Plusieurs arrestations.

Au Chili : le confinement n’arrête pas la vague de révolte qui dure depuis des mois. Des manifestations enflammées ont eu lieu à Santiago et dans plusieurs villes.

En Colombie : dans la ville de Medellin, manifestation pour obtenir plus de nourritures et tentative d’autoréduction d’un supermarché.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.