Banderoles retirées par la police : toujours plus loin


Un article de France 3 revient sur l’affaire des banderoles à Toulouse. Extraits :


«À Toulouse, une jeune femme a été placée en garde à vue pendant plusieurs heures pour avoir mis une banderole “Macronavirus, à quand la fin ?” sur sa maison. Ce lundi, tous ses colocataires sont à leur tour convoqués au commissariat, tandis que les manifestations de soutien se multiplient. […] Tous les six ont reçu la même convocation pour une audition libre dans le cadre d’une même infraction : “outrage à personne dépositaire de l’autorité publique”. […]

Les banderoles fleurissent mais les injonctions policières à les retirer également. Dimanche, c’est un habitant du quartier Bonnefoy qui a reçu la visite de la police. On lui a demandé d’enlever cette banderole de son mur sous peine de garde à vue. […]

Faire enlever ces banderoles semble en effet être devenu une priorité pour la police. Dans le même temps, des personnes victimes de violences s’entendent dire qu’elle ne se déplacera pas.»

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don