En France aussi, la police étouffe !


Le «plaquage ventral», potentiellement mortel, est utilisé en France comme aux Etats-Unis


Alors que les images de l’agonie de George Floyd aux USA, étouffé par le poids d’un policier, ont choqué le monde entier et provoqué d’énormes révoltes, il faut rappeler que la même technique d’arrestation tue en France aussi.

Le «plaquage ventral» consiste à allonger de force un humain au sol, les main attachées dans le dos, ventre contre terre, et à appuyer de tout son poids sur le haut du corps, parfois le dos, la tête ou le cou, pour l’immobiliser. Cette situation très violente est anxiogène, elle empêche la personne arrêtée de respirer et entraîne parfois sa mort par asphyxie. La police française utilise également des «clefs d’étranglement», tout aussi dangereuses.

En France, Adama, Cédric, Abou, Ali, Wissam, Amadou, Lamine et bien d’autres ont perdu la vie, étouffés lors d’une interpellation.

Comme aux USA, ces méthodes potentiellement mortelles sont utilisées le plus souvent en banlieue contre des personnes non blanches. Elle le sont aussi de plus en plus contre des opposants politiques qui manifestent.


Combien faudra-t-il de morts en France pour faire réagir ? Les commentateurs indignés des violences policières aux USA réagiront-ils pareil à propos de la situation française ?


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.