Samedi 13 juin à Paris : nouvelle mobilisation historique


Une manifestation monstre pour la justice, durement réprimée


Images : Clément Lanot, Anasse Kazib, Toualit, Charles Baudry, Nicolas Mollé

Ce samedi, à l’appel du Comité pour Adama, plus de 100.000 personnes se sont rassemblées à Paris contre le racisme et les violences policières. Et pour exiger justice.

Cette mobilisation historique, encore plus importante que la semaine dernière, a dû faire face à la provocation d’une poignée de fascistes qui ont déployé une banderole d’extrême droite sur un immeuble, avant d’être rapidement chassés et la banderole retirée sous les acclamations. La manifestation gigantesque a subi une deuxième provocation : celle des autorités qui ont interdit l’évènement au dernier moment et bouclé la place avec des centaines de policiers armés.

Inévitablement, des tensions ont éclaté. Enfermés dans une nasse, les personnes présentes ont subi un déluge de grenades et des charges répétées. Malgré une résistance courageuse, plusieurs blessés sont à déplorer.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don